Prise en charge des frais vétérinaire de son chat : voici comment !

Ils sont au nombre de 13 millions en France. Les chats ont la cote parce qu’ils sont plus faciles à vivre que les chiens en raison de leur indépendance. Pour les protéger et leur garantir une vie longue et en pleine santé, la souscription à une assurance chat s’avère incontournable. Tour d’horizon des particularités de cette offre.

Comparateur Assurance Chat
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !


Optez pour une assurance chat et profitez des remboursements sur les dépenses en santé

Partager sa vie avec un animal de compagnie a un coût. Un budget annuel allant de 600 à 800 euros en moyenne est nécessaire pour couvrir les dépenses liées à l’alimentation, l’hygiène, le toilettage et la santé. Sur ce point, les actes de stérilisation, de vaccination, de vermifugation ou d’identification accaparent 11% du budget. En cas de maladie ou d’accidents, la facture s’envole encore plus. Or, depuis dix ans, les prix des vétérinaires ont connu une hausse de 70%. De surcroît, les praticiens ont le droit de fixer librement leurs tarifs. Ces situations expliquent les coûts élevés des soins médicaux animaliers. Elles ont poussé les Français à s’intéresser à l’assurance pour chat. Cette offre a pour but de rembourser toutes les dépenses générées par les soins du matou. Des consultations, aux frais d’hospitalisation en passant par les examens, les analyses, la chirurgie, les médicaments ou encore le transport en ambulance, chaque acte peut faire l’objet d’un remboursement partiel ou total en fonction des clauses du contrat.

Quelle assurance chat choisir ?

L’exercice le plus complexe est de trouver et choisir la bonne assurance chat. Sur le marché, trois formules sont généralement proposées aux propriétaires : la formule basique, la formule intermédiaire et la formule optimale. La première prend surtout en charge les sinistres dus à un accident. Elle est la moins chère et suggère un taux de remboursement entre 40 et 50%. La seconde offre rembourse entre 60 et 80% des dépenses en actes vétérinaires et couvre les accidents ainsi que les maladies. La dernière formule quant à elle est la plus exhaustive. Non seulement elle déploie un niveau de remboursement atteignant les 100%, mais en plus elle comporte des garanties étendues et un forfait de prévention. On entend par « forfait de prévention » une somme renouvelée chaque année et mise à disposition des propriétaires pour payer la vaccination, les bilans de santé, le détartrage, la stérilisation ou une alimentation thérapeutique. Vous ne savez pas quelle offre choisir ? Pour dénicher la bonne formule sans se ruiner, l’astuce consiste à passer par un comparateur d’assurances en ligne proposant un aperçu des prix du marché et comparant les garanties des contrats.

À quel moment souscrire ?

Il est préférable d’avoir une assurance santé pour chat le plus tôt possible. Certains assureurs acceptent de couvrir dès l’âge de 3 mois. Cependant, attendez-vous à payer une facture assez cher malgré l’existence de cette couverture, car durant sa première année, un chat doit subir différents actes : stérilisation, vaccination, rhumes pour les plus fragiles, diarrhées, etc. N’attendez pas non plus que votre animal soit trop vieux pour prendre un contrat. À partir de 7 à 10 ans, les assureurs refusent de couvrir ou appliquent des surprimes. L’animal étant vieux, il est susceptible de développer des maladies ou d’être victime d’accident, d’où cette politique.